evolution-assurance-decennale

Assurance décennale : Les tendances 2015 et 2016

En ce début Août 2015, nous approchons de la période de souscription clé en assurance décennale pour la plupart des sociétés. En outre à partir de septembre, les créations d’entreprise reprennent aussi et les entreprises du bâtiment seront nombreuses à rechercher une assurance décennale.

Modalités de calcul pour les compagnies en assurance décennale

evolution-assurance-décennale-2015-2016Comme vous le savez sans doute, les primes d’assurances se calculent en fonction de la sinistralité des activités et du volume d’affaires générés par celle-ci. En outre, la garantie décennale a la particularité d’être gérée en capitalisation, votre compagnie d’assurance devant provisionner en cas de sinistre pendant une durée de 10 ans. La plupart des sinistres se déclarant entre la 5ème et 7ème année après la fin d’un chantier.

Ainsi, des actuaires vont recalculer chaque année les primes selon les activités ce qui explique que certaines compagnies comme AXA choisissent de se retirer de certaines activités trop risquées en appliquant des majorations importantes.

L’analyse du risque est différente selon les compagnies, ce qui explique que l’on peut trouver des niveaux de primes très différents d’une compagnie à une autre en assurance décennale.

Certaines cotisations sont aussi indexées sur l’indice BT01, qui est la référence dans le domaine des coûts de la construction.

Les évolutions prévisibles pour 2016 des niveaux de prime.

Selon les activités les niveaux de primes vont évoluer de manière assez significative, nous allons essayer de vous donner des tendances issues de notre expérience, cependant seules les compagnies et la consultation d’un courtier vous permettra de vous positionner en fonction du profil de votre société.

assurance-décennale-variation– Dans le cas des professions intellectuelles : Des taux plutôt stables

A ce jour, nous prédisons une évolution des taux assez stable pour les professions intellectuelles et pas d’augmentation significative, exceptés sur les assurés sinistrés.

Le positionnement des compagnies même sur les activités dites à risques comme les maîtres d’oeuvre ne devrait pas évoluer de manière significatif.

– Dans le cas des artisans et entreprises de construction : De fortes disparités

Selon les activités, les prix sont fortement susceptibles d’évoluer. Sur les activités les plus risquées, certaines compagnies vont se retirer du marché et d’autres vont appliquer des majorations importantes sur les primes d’assurance décennale.

Par exemple, certaines compagnies se sont retirées récemment de l’activité des capteurs solaires photovoltaïques qui s’avère beaucoup plus difficile à assurer à ce jour.

Par ailleurs, d’autres activités exposées comme l’étanchéité de toiture, terrasse et plancher intérieur vont être victimes d’augmentation de prime et de conditions de souscriptions drastiques (expérience, statistique sinistre de la société sur 3 ans etc.) suite à une forte hausse des sinistres dans ce domaine sur ces dernières années.

Enfin sur le second oeuvre, la tendance est plutôt favorable avec des compagnies qui font du dumping pour rentrer sur le marché et notamment pour les structures les plus petites.