contractant general

Guide du contractant général

Le contractant général a pour missions celles du maitre d’oeuvre sur la partie exécution du chantier et il contracte également l’ensemble des lots qu’il sous-traite ensuite à des entreprises du bâtiment dûment assurées en responsabilité civile et décennale.
Il se porte garant de la bonne exécution du projet de rénovation, d’extension ou d’aménagement.

La contractant général propose au maitre d’ouvrage une solution clé en main !

Contractant général

Qu’est-ce qu’un contractant général ?

Contractant général définition

Le contractant général a pour mission la gestion d’un projet immobilier de A à Z. En effet, il s’occupe du projet, de l’étape de la conception à la réalisation. Contrairement au maitre d’oeuvre, il sera le seul interlocuteur qui prendra en charge vos travaux.

Le contractant général a un rôle de coordinateur entre les différents prestataires pouvant être sollicités pour mener à bien le projet. Le contractant général assure une prestation globale ce qui peut assurer le client.

Le contractant général doit s’assurer du respect du budget alloué au projet de construction/rénovation mais il a également pour missions de s’assurer que les délais sont respectés. Le contractant général prend garde à ce que les sous-traitants réalisent un travail qualitatif.

Le contractant général s’occupera des éventuels litiges liés aux désordres ou aux différentes malfaçons.

Le contractant général est engagé contractuellement avec le client.

Faire appel à un contractant général, c’est avoir l’avantage de confier ses travaux à un réseau de prestataires bien choisi permettant de réaliser des travaux de qualité conformes à la commande et au cahier des charges.

Un contractant général doit être couvert pas une assurance décennale pour couvrir les éventuels dommages ayant lieu pendant le chantier et pendant les 10 ans après la fin du projet.

Quelle différence entre contractant général et maitre d’oeuvre ?

Les missions du contractant général et celles du maitre d’oeuvre peuvent être parfois compliquées à distinguer.

Le contractant général et le maitre d’oeuvre

Concrètement le contractant général a les mêmes activités que le maitre d’oeuvre. Cependant, ce qui varie d’un maitre d’oeuvre à un contractant général c’est la responsabilité engagée dans le projet de construction ou de rénovation. En effet, le contractant général est un maitre d’oeuvre avec l’entière responsabilité du projet alors que le maitre d’oeuvre lui endosse uniquement une responsabilité partielle du projet.

Contrairement au maitre d’oeuvre, le contractant général est le seul à pouvoir choisir les artisans qui vont être emmenés à travailler sur le chantier. C’est là la différence avec le maitre d’oeuvre, étant donné que le contractant général choisit les prestataires intervenant sur le projet, c’est lui qui est responsable de la bonne exécution du projet.

De plus, c’est le contractant général qui définit les prix ainsi que les différents livrables. Faire appel à un contractant général c’est vouloir un seul et unique interlocuteur.

Contrairement au contractant général le maitre d’oeuvre peut être une personne morale mais également une personne physique ce qui n’est pas le cas du contractant général qui peut être seulement une personne morale (contractant général salarié ou indépendant).

À l’inverse du maitre d’oeuvre, le contractant général se charge pour vous de traiter une à une les factures des différents prestataires.

Conclusion

Le maitre d’oeuvre comme le contractant général ont des compétences et des qualifications similaires, cependant leur engagement n’est pas le même.

Contrairement au contractant général, le maitre d’oeuvre ne peut pas définir le coût total du projet, il peut simplement estimer une enveloppe financière. Le planning du maitre d’oeuvre est prévisionnel, il dépend des engagements des sous-traitants. À l’inverse du contractant général, le maitre d’oeuvre ne peut pas garantir un délai ni même s’engager contractuellement sur un prix de projet ferme et définitif.

Quelle différence entre entreprise générale et contractant général ?

Comme pour le maitre d’oeuvre, souvent mal connu ou mal interprété le contractant général peut être confondu avec une entreprise générale.

L’entreprise générale

contractant general ou maitre d oeuvre La différence entre le fait de faire appel à une entreprise générale ou un contractant général c’est que le contractant général s’engage sur le projet de A à Z. De plus, le contractant général a la responsabilité de respecter les délais ainsi que le budget contrairement à l’entreprise générale.

La seconde différence et pas des moindres, c’est le coût du projet. En effet, le contractant général va choisir des prestataires avec une taille adaptée au projet ce qui permet d’optimiser les coûts car ils sont non majorés des frais généraux souvent élevés d’une entreprise générale.

Conclusion, qui choisir entre une entreprise générale et un contractant général ?

Choisir un contractant général au lieu de faire appel à une entreprise générale, c’est opter pour des économies et une certaine souplesse non négligeable. En effet, l’entreprise générale du bâtiment n’offre pas une prestation de service aussi complète que peut le faire le contractant général. L’entreprise générale n’assure généralement pas la maitrise d’oeuvre d’exécution du chantier contrairement au contractant.

Le contractant général assure les missions administratives contrairement à une entreprise générale.

Comment devenir contractant général ?

Les qualités pour devenir contractant général

Pour prétendre au poste de contractant général vous devez être doté de savoir-faire et de savoir-être.

Le contractant général doit avoir les compétences de manager, en effet il doit savoir être organisé afin de gérer ses collaborateurs et les différents prestataires. Il doit alors aimer le travail en équipe et par conséquent, être doté d’un bon relationnel. Il est rare de voir le métier de contractant général s’exercer seul.

Le contractant général doit avoir le sens de la responsabilité afin de prendre les différentes décisions tout en faisant respecter les contraintes et délais. Le contractant doit aussi savoir gérer le stress en cas de soucis sur le chantier.

C’est un vrai plus, pour un contractant général, d’être créatif, en effet cela permet de proposer aux clients des services innovants.

De plus, pour devenir un contractant général :

  • Il faut aussi un sens financier et comptable afin d’optimiser les coûts des travaux sans en sacrifier la qualité pour les clients finaux.
  • Disposer d’un panel de connaissances larges dans le domaine du bâtiment pour pouvoir s’assurer de la bonne exécution des travaux

Les formations 

Pour devenir contractant général, vous devez suivre des études de contractant général, c’est-à-dire :

  • Réaliser un BTS bâtiment ou un BTS Étude et Économie de la construction
  • Puis, valider un master maîtrise d’ouvrage
  • Avec un diplôme d’ingénieur

Devenir contractant général prend du temps, il est impossible de devenir contractant général sans diplôme. Si vous souhaitez exercer en tant que contractant général sans l’obtention d’un diplôme vous vous exposez à des sanctions pénales.

Bien qu’il soit primordial d’obtenir un diplôme, le plus important est d’avoir une expérience significative dans le domaine du bâtiment et d’avoir travaillé pendant de nombreuses années dans le secteur pour être en mesure d’aboutir à la création d’une telle activité.

devis-2mn-txt-1
devis decennale en moins de deux minutes

En ligne

devis-decennale-2mn-phone

Au téléphone

Contractant général : une activité risquée pour les assureurs ?

La réponse est résolument… oui ! Tellement que beaucoup d’assureurs se sont entièrement retirés de cette activité.

Pendant plusieurs années, les compagnies étrangères étaient quasiment seules sur ce type de risques, mais avec les différentes défaillances et le contexte marché, plusieurs compagnies font leur retour sur ce risque. On distingue à la fois de grandes compagnies, mais aussi de petites mutuelles qui interviennent pour les contractants généraux.

Pourquoi le risque est-il aussi élevé ?

Le contractant général porte la responsabilité de l’ensemble du marché avec à la fois :

  • la partie travaux à des artisans dûment assurés en responsabilité civile et décennale
  • la partie maitrise d’œuvre d’exécution / suivi du chantier qu’il effectue lui-même

Ainsi en cas de sinistre, le contractant général sera la cible de l’ensemble des recours et son assurance sera obligée de payer en première ligne avec le caractère aléatoire des recours contre les entreprises de construction.

Certains contractants ont considéré des années cette profession plutôt comme un produit financier plutôt qu’une véritable entreprise dans le domaine de construction avec des prestations « low cost » qui ont donné lieu à de nombreux sinistres.

La pérennité d’une entreprise dans le domaine repose à la fois sur la rentabilité mais aussi sur une approche qualitative du métier.

Attention également à ne pas confondre constructeurs de maisons individuelles (CCMI) : Ceux-ci sont assujettis à des obligations contractuelles et d’assurances bien différentes !

Quel est le coût de l’assurance contractant général ?

contractant general assurance L’assurance du contractant général fait l’objet d’un calcul en taux sur la totalité de l’assiette du chiffre d’affaires hors taxe de l’entreprise qui varie en fonction des projets réalisés et de la volumétrie de l’activité.

L’expérience sera aussi déterminante à la fois dans l’approche tarifaire mais aussi dans l’acceptation du risque. Les équipes de l’entreprise devront avoir une grande compétence dans le bâtiment et la gestion des chantiers (maitre d’œuvre expérimentés, architectes, chef de chantier…).

L’assurance ne débutera jamais en dessous des 5 000 ou 6 000€ de prime, avec un taux minimum de 5 %.

Il faut donc bien anticiper le coût de l’indispensable et obligatoire assurance décennale lors de la création de l’entreprise.

4 commentaires

  • Avatar
    Jean Luc MULLER

    merci de bien vouloir m’indiquer les tarifs proposés.

  • Avatar
    jacqueline pieau

    BONJOUR,
    comment vérifier si un contractant général est diplômé ?

    La fonction lui donne le droit d”établir des factures qui est un récapitulatif de tous les devis artisan avec un montant seulement).
    OR les devis sont réclamés pour PTZ (prêt à taux zéro )par la banque
    OR les devis sont réclamés pour les aides ANAH ET MaPrimeRenov
    le contractant général devrait-t-Il être RGE ?

    As t-il le droit d’insérer des lignes dans un BON DE COMMANDE ? ce qui n’est pas un prix ferme et définitif du projet.

    • Marc de CM-BTP
      Marc de CM-BTP

      Bonjour,
      Nous sommes spécialiste de la partie assurance, nous ne pouvons donc répondre à toutes vos questions dont certaines relèvent du domaine juridique.
      Pour le diplôme, vous ne pouvez pas le vérifier et ce n’est pas une condition obligatoire pour exercer le métier de contractant général.
      Pour les aides notamment MaPrimeRenov, effectivement l’entreprise titulaire du marché doit être RGE.
      Pour le PTZ, normalement le contractant doit pouvoir vous sortir un devis avec le détail de chaque lot qui permettra l’étude du PTZ.

  • Rédiger un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *